La papeterie Tsubaki

Un roman de Ogawa Ito, Picquier 2018

Mots-clés :Romans

Le subtil métier d'écrivain public au Japon

La papeterie Tsubaki

 A 25 ans, Hatoko revient vivre à Kamakura, une ville côtière au sud de Tokyo. Elle hérite de la papeterie familiale et débute sa vie d'adulte en reprenant le flambeau de son exigeante grand-mère. A son tour, elle met l'art de la calligraphie traditionnelle au service de sa communauté: elle devient écrivain public. Attentive et bienveillante, elle rédige pour sa clientèle des courriers incroyablement soignés dans lesquels rien n'est laissé au hasard. C'est ainsi que la boutique devient le carrefour des confidences, des rencontres et des retrouvailles.

"-Est-ce que vous rédigez aussi des lettres banales ? m'a demandé Monsieur Sonoda d'une petite voix. Je veux juste signaler que je suis en vie. Sa voix calme et posée était comme une douce brise qui caresse une jolie colline."

Ce récit illustré de textes calligraphiés, aussi frais et poétique qu'une fleur de sakura, nous plonge au fil des saisons dans les codes et les rites de la société japonaise. Il parle aussi, à travers ses personnages, de chacun d'entre nous, des liens que nous tissons avec nos proches et de la difficulté parfois à trouver les mots justes.

Vous voulez l'emprunter...

Voir la disponibilité du document

 

Ajouter un commentaire

Pas de commentaire

Ajouter un commentaire