Envie de BD ? Conciliabulles 2018 !

Sélection, Lire un livre

Mis en ligne le 24 juillet 2018

Une sélection de bandes dessinées réalisée lors des rencontres "Conciliabulles"

Grâce à ce macaron, retrouvez facilement la sélection 2018 dans les secteurs BD de vos médiathèques. Cliquez sur le titre pour voir la disponibilité et faire vos réservations.

Algériennes



Deloupy et Swann Meralli
(Marabout, 2018)

Béatrice, 50 ans, dont le père a fait la guerre d'Algérie, découvre qu'elle est une enfant d'appelé. Elle interroge ses parents, brisant un tabou qui perdure depuis cinquante ans. Elle se met en quête de ce passé au travers d'histoires de femmes pendant la guerre d'Algérie : moudjahidate résistantes, Algériennes victimes d'attentats ou encore Françaises pieds-noirs.

The End



Zep
(Rue des Sèvres, 2018)

En Suède, Théodore Atem intègre une équipe de chercheurs en tant que stagiaire. Dirigé par le professeur Frawley et son assistante Moon, le groupe tente de découvrir les secrets cachés dans l'ADN des arbres. Le chef de l'équipe finit par comprendre trop tard que les mystérieux événements survenus récemment sont les prémices d'un cataclysme planétaire.
Zep nous embarque dans un thriller écologique. Une histoire où les arbres mutent pour réguler la nature qui les entoure.

L'obsolescence programmée de nos sentiments

Aimée de Jongh et Zidrou (Dargaud, 2018)

Entre Ulysse, un veuf qui perd son travail de déménageur à 59 ans, et Mme Solenza, ancien modèle de 62 ans qui ne s'est jamais mariée et qui vient de perdre sa mère, se tisse une histoire d'amour porteuse d'avenir.
Zidrou dépeint avec tendresse et lucidité la vieillesse, la solitude, le corps qui n'est plus le même, la sexualité et l'amour à plus de 60 ans.

Les oubliés de Prémontré

Jean-Denis Pendanx et Stéphane Piatzszek (Futuropolis, 2018)

Septembre 1914, dans l'Aisne. Les responsables de l'asile de Prémontré s'enfuient, laissant l'établissement aux mains de l'armée prussienne. Les malades mentaux et les quelques membres du personnel restés sur place sont dans une situation difficile, subissant le froid et la faim. Un arrangement est passé avec les paysans des environs pour échanger de la nourriture contre le travail des malades.

La petite souriante

Benoît Springer et Zidrou (Dupuis,2018)

Pep, éleveur d'autruches, massacre sa femme avant de jeter son corps au fond d'un puits. De retour chez lui, son épouse l'accueille, bien vivante et toujours aussi insupportable. Si la morte est encore en vie, qui est dans le puits ?
Le  ton absurde, loufoque et sordide de cet album laisse penser que Zidrou et Springer ont dû bien s’amuser pendant cette création.

Ar-Men : l'enfer des enfers

Emmanuel Lepage (Futuropolis, 2018)

Mêlant fiction, documentaire et légendes, l'auteur retrace l'histoire d'Ar-Men, le phare breton le plus exposé aux furies de la mer et le plus difficile d'accès. Avec un DVD documentaire sur les phares.

Essence : pilote paradise

Benjamin Flao et Frédéric Bernard (Futuropolis, 2018)

Achille déambule, un jerrican d'essence à la main, jusqu'au moment où il se dirige vers une Ford Mustang blanche, à côté de laquelle l'attend une belle femme brune. Perdu, Achille finit par apprendre qu'il est au "paradis".

Mandela et le général

Oriol Malet et John Carlin (Delcourt, 2018)

Le récit des semaines durant lesquelles Nelson Mandela a réussi à convaincre Constand Viljoen, le général des armées sud-africaines ayant pris la tête des milices d'extrême droite, d'éviter la guerre civile.

Migrant

Giovanni Rigano, Andrew Donkin et Eoin Colfer (Hachette Comics, 2017)

C'est une histoire tragique, malheureusement devenue "banale", de migrants qui fuient leur pays pour échapper à la misère et à la guerre.
L'histoire de deux frères, Ebo et Kwame, qui quittent le Ghana pour rejoindre clandestinement l'Europe qui  fait figure d'El Dorado, mais la route est longue et semée d'embûches.
Un roman graphique dont on ne sort pas indemne.

La tragédie brune

Christophe Gaultier et Thomas Cadène (Les Arènes, 2018)

1934. Xavier de Hauteclocque est journaliste. A une époque où personne n'imagine la Seconde Guerre mondiale, il écrit plusieurs articles consacrés à l'Allemagne pour dénoncer le danger du nazisme et d'un conflit à venir. Une histoire vraie.

 

 

L'automne à Pékin

Paul et Gaëtan Brizzi (Futuropolis, 2017) d'après le roman de Boris Vian
Paris, années 1950. Angel et Anne, deux ingénieurs, travaillent ensemble mais leurs ambitions comme leurs caractères divergent. En outre, Angel est amoureux de la petite amie d'Anne. Un jour, à la suite d'un incident fortuit, ils se retrouvent en plein désert pour construire une voie de chemin de fer. Ils y croisent un archéologue, un médecin et un curé.

Ces jours qui disparaissent

Timothé Le Boucher (Glénat : Coll, 1000 feuilles, 2017)
Lubin Maréchal se réveille chaque matin sans se souvenir de la veille et découvre que pendant ce temps une autre personnalité prend possession de son corps. Il tente de communiquer avec son double par caméra interposée.

Et si l'amour c'était aimer

Fabcaro (6 pieds sous terre, 2017)
Cette parodie de roman-photo des années 80 vous entraîne dans le monde de l'absurde, éclats de rire garantis.
Sandrine et Henri forment un couple paisible et épanoui. Mais lorsque Sandrine rencontre Michel, un livreur à domicile, chanteur dans un groupe de rock, elle tombe follement amoureuse de lui. Ils entament une relation passionnée et cachée, jusqu'à ce qu'Henri découvre leur idylle, obligeant Sandrine à y mettre fin. Michel tente alors de se reconstruire grâce à la musique et à ses amis.

Plus près de toi

Kriss et Jean-Claude Fournier (Dupuis, 2017)
Au début de la Seconde Guerre mondiale en 1939, Addi Touré, séminariste sur le point d'être ordonné à Dakar, s'engage dans l'Armée française sur ordre de son père. Le jeune Français sénégalais, fait prisonnier par les Allemands, est envoyé avec d'autres soldats coloniaux dans un camp à Landennec. Sa rencontre avec Jeanne, dont il tombe amoureux, change sa vie.

La saga de Grimr

Jérémie Moreau (Delcourt, 2017)
Une histoire forte sur une terre rude, sublimée par l'illustration de Jérémie Moreau.
Islande, 1783. Grimr est orphelin. Or, dans une société dominée par le prestige de la généalogie, son sort n'est pas enviable. Heureusement, il est doté d'une grande force physique qui lui permet de rivaliser avec tous les héros de son île. Fauve d’or du meilleur album 2018 (Festival de la BD d'Angoulême).

Brigade Verhoven Tome1 : Rosie

Yannick Croboz et pascal Bertho (Rue de Sèvres, 2018)
d'après le roman de Pierre Lemaitre
Jean Garnier s'enfuit après avoir posé une bombe. Il n'a plus rien à perdre et grâce aux six autres explosifs qu'il a posés, il espère faire plier le commissaire Camille Verhoeven pour obtenir cinq millions d'euros et deux billets pour l'Australie. Le policier et ses collègues tentent de déjouer le piège tendu par le terroriste.

Cinq branches de coton noir

Steve Cuzor et Yves Sente (Dupuis, 2018)
Philadelphie, 1776. Angela Brown, la domestique de Mrs Betsy, ajoute en secret un hommage révolutionnaire au premier drapeau des futurs Etats-Unis. En 1944, à Douvres, le soldat Lincoln reçoit une lettre de sa soeur Johanna, étudiante en Californie, lui mentionnant la découverte des mémoires d'Angela Brown. Une opération militaire est lancée pour récupérer le drapeau, détenu par les Allemands.

L'homme gribouillé

Frederik Peeters et Serge Lehman (Delcourt, 2018)
A Paris, Betty Couvreur, la quarantaine, vit dans l'ombre de sa mère, auteure de livres pour enfants. Depuis plusieurs années, cette dernière est sous l'emprise d'un maître-chanteur, Max Corbeau. Lorsque Betty l'apprend, elle se retrouve plongée dans une quête initiatique à la découverte de ses origines, au pays des monstres et des merveilles.

Monsieur Coucou

Kyung-Eun et Joseph Safieddine (Le Lombard, 2018)
Allan est un Libanais installé depuis plusieurs décennies en France, où il a fondé une famille. Il s’occupe beaucoup de sa belle-mère Thésée qui, en phase terminale d’un cancer, vit ses derniers jours. Un soir, elle lui demande d'aller au Liban chercher un marabout réputé, Hussein, qui, paraît-il, fait des miracles. Devant son insistance, il fait l'effort de retourner dans son pays natal qu'il a fui des années auparavant. Mais pourquoi cette fuite passée et pourquoi ce refus de ses origines ?

La tomate

Regis Penet et Anne-Laure Reboul (Glénat, 2018)
Récit d'anticipation assez glaçant.
Les multinationales ont désormais le contrôle absolu de toute l'alimentation, à commencer par la gestion des semences. Et la jeune femme dont le procès s'ouvre aujourd'hui est accusée d'avoir trouvé des graines de tomates et de les avoir fait pousser chez elles en parfaite illégalité.

Vies volées

Mayalen Goust et Matz (Rue de Sèvres, 2018)
Un récit émouvant relatant le destin des bébés volées de la dictature argentine.
En Argentine, entre 1976 et 1983, 500 nourrissons ont été enlevés à leurs parents pour être élevés par des familles proches du régime dictatorial. Plusieurs décennies après ces événements, des femmes continuent de se battre pour les retrouver. Mario, 20 ans, s'interroge sur sa filiation. Parti à la rencontre de ses grands-mères avec son ami Santiago, il décide de faire un test ADN.

 

 

 

Ajouter un commentaire

Pas de commentaire

Ajouter un commentaire


Toutes les sélections