Conciliabulles 2020

Adultes, BD

Mis en ligne le 16 avril 2021

Une année de lectures....

Les participant(e)s du club de lecture de bandes dessinées, "Conciliabulles", vous présentent leur sélection 2020.

En temps ordinaire, toutes les lectures sont discutées, souvent passionnément, en présence des participant(e)s, soit à la médiathèque de Kervenanec, soit à celle de Lorientis. Au terme de l'année, une sélection est validée.

Difficile, dans le contexte de crise sanitaire, de se réunir. Malgré tout, les participant(e)s ont joué le jeu et se sont prêté(e)s à l'analyse de leurs lectures soit par oral auprès d'un bibliothécaire, soit par écrit. Merci à elles, à eux, de nous avoir permis de garder le lien !

Plusieurs de ces bandes dessinées ont été particulièrement appréciées,reconnaissables à ce pictogramme .

Pour connaître la disponibilité de chacune des bandes dessinées sur le réseau des médiathèques de Lorient, CLIQUEZ SUR L'IMAGE !

 

 

 

L’Affaire Zola / Vincent Gravé, Christophe Girard, Jean-Charles Chapuzet. – Glénat (1000 feuilles)

La vie d'un écrivain. Le combat d'un homme. Né en 1840, Emile Zola n'est pas seulement l'un des plus grands écrivains du panthéon français. C'est également l'auteur d'une vie engagée, à l'image de son oeuvre. De son enfance à Aix-en-Provence, élevé seul par sa mère dès l'âge de 7 ans, il nourrit très vite une aversion pour l'injustice sociale et un besoin de la dénoncer par les mots. Ses premiers succès littéraires le placent alors, logiquement, comme le chef de file des naturalistes. Emile Zola raconte le vrai monde, il prend la défense des faibles, des peintres et des poètes ; il pourfend le second Empire, l'ordre moral de Thiers. Zola n'est pas qu'un écrivain, c'est un combattant. Et c'est alors que l'auteur assiste, horrifié, au calvaire judiciaire du capitaine Dreyfus que le versant politique de son oeuvre prend une toute autre dimension..."

"un peu réservés vis à vis du graphisme (pas détesté mais pas enthousiastes non plus), histoire vraiment intéressante et bien tournée" (Joëlle et Florian)

"Histoire intéressante - Je n'ai pas aimé le dessin et la mise en couleurs - L'affaire Dreyfus vue au travers de l'histoire de Zola aurait mérité un meilleur traitement" (Andrée)

"Roman graphique qui nous permet de saisir toute l'énergie employée par Emile Zola pour défendre le capitaine Dreyfus. A mettre en regard avec la bande dessinée d'Alice Chemama et Méliane Marccaggi    "Les Zola" qui nous plonge dans l'intimité du grand écrivain. Deux regards coisés très intéressants pour qui s'intéresse à la vie et à la personnalité de Zola." (Nadia)

 

 

 

Adobrando / Luigi Critone, Gippi. – Casterman

 

Avant de "descendre combattre à la Fosse" le père d'Aldobrando sachant son heure venue, le confia à un mage. Celui-ci devrait le protéger et l'éduquer jusqu'à ce qu'il soit en âge de découvrir le vaste monde. Quelques années plus tard, voilà que la préparation d'une potion tourne au drame. Grièvement blessé à l'oeil par un chat qui ne voulait pas bouillir, le mage demande à son jeune protégé d'aller en urgence lui quérir l'Herbe du loup. Mais comment peut-on se débrouiller en botanique alors que l'on n’a jamais mis un pied dehors et que l'on tombe né à né avec l'assassin du fils du Roi de Deux Fontaines ?

 

"dessins soignés et couleurs douces, histoire intéressante mais un peu longue par moments et prévisible" (Joëlle et Florian)

 

Les 5 Terres : cycle Angleon / Lereculey Jérôme, Lewelyn. - Delcourt

Ce n'est un secret pour personne : le vieux roi Cyrus, héros de la bataille de Drakhenor, est mourant. Son neveu Hirus, jeune tigre brutal et ambitieux, et successeur désigné du roi, rêve d'imposer sa loi au reste des 5 Terres. Mais comme toujours chez les félins, rien n'est simple, et le trône est l'objet de toutes les convoitises, tandis que dans les royaumes voisins, on observe la situation, prêt à fondre sur Angleon au moindre faux pas...

Tome 1 : De toutes mes forces

Tome 2 : Quelqu’un de vivant

Tome 3 :  L’amour d’un imbécile

Tome 4 :  La même férocité 

 

"graphisme superbe (bonne représentation expressive des personnages, couleurs et décors soignés), histoire qui accroche tout de suite et qui pique la curiosité (à défaut d'être complètement originale)" (Joëlle et Florian)

Le Col de Py : Histoire de vies...Certaines histoires s'inventent, d'autres se racontent.../ Espé. – Bamboo (Grand angle)

"Certaines histoires s'inventent, d'autres se racontent... Une transmission d'amour et de vie entre deux êtres." Camille et Bastien attendent leur deuxième enfant. Un moment de joie. Mais le bonheur est de courte durée. A la naissance de Louis, le diagnostic tombe. Louis est atteint de graves malformations cardiaques. Vu son âge, l'important est de gagner du temps avant une intervention qui peut s'avérer fatale... Durant ces mois de tension et d'incompréhension, les parents trouvent du réconfort auprès du père de Camille, qui vient les aider malgré le cancer qui le ronge petit à petit... Ces longs moments d'attente vont se transformer en mois d'échanges, de jeux, de tendresse, d'émotion et d'amour entre Louis et Pablo, qui resteront à jamais gravés dans leur vie.

 

"dessins lumineux pour conter le sujet difficile, pas de pathos et thème universel et émouvant" (Joëlle et Florian)

 

"Très belle histoire et dessin agréable" (Andrée)

"Louis naît avec une grave malformation cardiaque. Camille et Bastien, ses parents, sont tout aussi heureux de cette naissance qu'effondrés à l'annonce du diagnostic. Sont-ils préparés et armés pour affronter le combat contre la maladie qui les attend ? Servie par un dessin semi-réaliste, cette histoire est poignante, riche d'amour et d'émotions contenus" (Nadia)

Les couloirs aériens / Etienne Davodeau, Joub, Christophe Hermenier. - Futuropolis

Cinquante ans. Ca y est. Il a cinquante ans. Il se souvient bien. A vingt ans, enflammés par leur fougue juvénile, Yvan et ses copains regardaient les quinquagénaires comme des mecs finis, presque au bout de la route. C'est maintenant son tour. Il y est. Et en quelques mois il a perdu sa mère, son père, et son boulot. Sa femme, Florence, travaille beaucoup, prend souvent l'avion et vit dans les décalages horaires. Les enfants ont quitté le nid, normal. Alors, forcément, Yvan est un peu paumé. Il s'est réfugié dans le Jura, chez ses amis de toujours Thierry et Sandra. Avec ses fringues, ses bouquins, des babioles. Toute une vie, ou presque, dans quelques cartons... Cinquante ans. Allez, ça n'est peut-être pas le bout de la route, mais c'est un virage un peu casse-gueule.

 

"dessins agréables, personnage principal parfois peu sympathique mais histoire touchante et universelle" (Joëlle et Florian)

 

Dans la forêt / Lomig. – Sarbacane

Une civilisation qui s'effondre. Une maison au coeur de la forêt. Deux soeurs. Un monde à réinventer.
D’après le roman éponyme de Jean Hegland.

"dessins magnifiques et soignés, très bonne adaptation fidèle du roman (atmosphère bien rendue), histoire passionnante et poussant à la réflexion (même si la fin laisse perplexe), personnages attachants" (Joëlle et Florian)

 

 

"Dessin agréable - Faut-il faire une BD d'après un roman à succès ? Difficile de résumer le livre - L'ambiance oppressante du roman ne ressort pas dans la BD." (Andrée)

"Adaptation fidèle du roman de Jean Hegland. Un crayonné en noir et blanc léger et aérien qui contraste avec le monde post-apocalyptique dans lequel évolue les personnages." (Nadia)

 

Le Detection Club / Jean Harambat. – Dargaud

Sur une île en Cornouailles dans les années 1930. Agatha Christie et la fine fleur des romanciers à énigmes sont invités chez un milliardaire excentrique. Celui-ci a mis au point un automate capable de dévoiler le coupable de leurs romans. Mais quand le nabab est assassiné, qui mènera l'enquête ? Après la comédie d'espionnage Opération Copperhead, Jean Harambat (prix Goscinny 2018) revisite avec brio, intelligence et humour le genre policier. 

 

"dessins très réussis et bien typiques (avec un petit côté rétro), histoire excellente et humour anglais savoureux" (Joëlle et Florian)

 

L’homme qui tua Chris Kyle / Brüno, Fabien Nury. – Dargaud

Chris Kyle est un héros. Ancien sniper chez les Navy Seal durant la deuxième guerre d'Irak, il a tué plus de 160 " cibles ". Au faîte de sa gloire (Clint Eastwood a même acheté les droits de son autobiographie, bestseller aux Etats-Unis, pour en faire un film ? ce sera American Sniper), Chris Kyle dédie sa vie à aider ses anciens camarades de combats marqués aussi bien physiquement que mentalement par la guerre. Eddie Ray Routh est l'un d'entre eux. Le 2 février 2013, l'inconnu Eddie Ray Routh abat la Légende Chris Kyle. Ce livre raconte l'histoire raconte le crime ? et ses conséquences.

 

"fans du style graphique sobre et efficace, sujet bien documenté, qui interpelle et qui couvre des sujets différents et d'actualité" (Joëlle et Florian)

 

 

Jane / Aline Brosh McKenna, Ramon K. Pérez. - Glénat

Jane part pour New York où elle est embauchée comme nourrice par un mystérieux homme d'affaires, Edward Rochester, afin de s'occuper de sa fille Adèle. Une adaptation contemporaine et réinventée du roman de Charlotte Brontë Jane Eyre. 

"graphisme moderne et sympathique, couleurs agréables, reprise originale et actuelle d'un grand classique anglais, ensemble plutôt réussi" (Joëlle et Florian)

 

 

 

 

Le jardin de Rose / Hervé Duphot. – Delcourt (Mirages)

S'échapper de cette affreuse cité, voilà ce dont rêve Françoise. Un travail, c'est sûr, ça pourrait aider. Mais à son âge, Le boulot ne court pas les rues. Alors Le jour où son amie Rose lui propose de s'occuper de cette parcelle de jardin, elle y voit une belle occasion de s'essayer à autre chose et de prouver ce dont elle est capable. Après tout, ça ne doit pas être bien compliqué...

"Le jour où Rose lui propose de prendre sa place au jardin familial et de s'occuper de son carré de terre, une nouvelle vie s'offre à Françoise. Une vie loin d'un quotidien et d'un mari moroses...Françoise s'épanouit au contact de la terre, des fleurs qui embaument les jardins familiaux, des légumes qui sortent de terre, des contacts avec d'autres jardiniers, de cette solidarité et de cette humanité qui lui manquaient tant...! Une bande dessinée lumineuse, optimiste et revigorante." (Nadia)

Jusqu’au dernier / Paul Gastine, Jérôme Félix. – Bamboo (Grand angle)

L'époque des cow-boys tire à sa fin. Bientôt, ce sont les trains qui mèneront les vaches jusqu'aux abattoirs de Chicago. Accompagné de Bennett, un jeune simplet de 20 ans, Russell a décidé de raccrocher ses éperons pour devenir fermier dans le Montana. En route, ils font halte à Sundance.

Au petit matin, on retrouve Bennett mort. Le maire préfère penser à un accident plutôt qu'à l'éventualité d'avoir un assassin parmi ses citoyens et chasse Russell de son village. Mais le cieux cow-boy revient à la tête d'une bande d'Outlaws pour exiger la vérité sur la mort de Bennett...

 

"graphisme agréable mais un peu trop classique (sans grand caractère), histoire prenante mais fin un peu trop « bisounours » pour nous" (Joëlle et Florian)

 

 

"Beau dessin classique - bon scénario" (Andrée)

 

Les Zola / Alice Chemama, Méliane Marcaggi. – Dargaud

En 1864, Emile Zola est encore jeune pigiste chez Hachette. Discret mais brillant, il rêve de devenir écrivain. Il rencontre auprès de ses amis, figures artistiques majeures en devenir (Cézanne, Monet, Manet, etc.), la vivante et énigmatique Alexandrine, alias Gabrielle, devenue modèle afin d'échapper à sa condition d'ouvrière. Mutuellement séduits, ils entament une relation amoureuse qui se conclura par un mariage tardif. En plus de sa vie, elle partagera avec Zola son histoire personnelle tragique, et celle de son milieu de naissance misérable, qui servira de terreau à l'une des plus grande saga littéraire, politique et sociale de la seconde moitié du XIXe siècle : les Rougon-Macquart. Dans ce contexte, un troisième personnage viendra compléter ce trio, Jeanne Rozerot, la mère des deux enfants de Zola...

"dessins peu enthousiasmants au départ mais au final, bien agréables, donne envie de relire Zola et beaux portraits de femmes" (Joëlle et Florian)

 

"Très intéressant - L'influence des femmes de Zola sur son œuvre "Les Rougon-Macquart "- Dessin et couleurs agréables" (Andrée)

"Avec cette bande dessinée, le lecteur entre de plain-pied dans l'intimité d'Emile Zola et comprend mieux toute l'influence et l'importance des femmes qu'il a aimées dans la construction de son oeuvre. Une narration servie par des dessins qui rappellent la peinture impressionniste avec une belle palette de couleurs." (Nadia)

Mojo Hand / Arnaud Floc’h. - Sarbacane

Louisiane, 1926, Comté de St James. Quand Wilson Dardonne ramène à la maison un bébé blanc abandonné dans le bayou, il ne sait pas encore que celui-ci va devenir le frère de coeur de Cletus, son unique fils, aveugle et petit génie du blues en devenir. Mais quelle idée de recueillir un enfant blanc dans un sud follement ségrégationniste, quand on est soi-même descendant d'esclave ?

"graphisme réussi, ambiance de l'époque bien rendue mais pas celle d'un milieu musical (on n'entend pas de musique en le lisant), pas de personnages attachants et donc difficile de se passionner pour leurs destins" (Joëlle et Florian)

 

"Bon scénario - Peinture tragique des années 30 dans le sud des USA" (Andrée)

"Après la grande tempête qui a secoué le Bayou en 1926, Wilson Dardonne recueille un bébé abandonné. Un geste d'humanité qui va lui compliquer la vie ainsi que celle de sa famille. Car Wilson est noir et le bébé est blanc ! Sur près de 40 ans, nous suivons l'histoire de Wilson, de son fils Cletus né pour le blues et de Béllerophon, son fils adoptif. Une histoire de fraternité brisée sur fond de racisme et d'inégalités. Une bande dessinée qui mérite que l'on s'y attarde." (Nadia)

L’Odyssée d’Hakim / Fabien Toulmé. – Delcourt

L'histoire vraie d'un homme qui a dû tout quitter : sa famille, ses amis, sa propre entreprise... parce que la guerre éclatait, parce qu'on l'avait torturé, parce que le pays voisin semblait pouvoir lui offrir un avenir et la sécurité. Un récit du réel, entre espoir et violence, qui raconte comment la guerre vous force à abandonner votre terre, ceux que vous aimez et fait de vous un réfugié.

Tome 1 : De la Syrie à la Turquie

Tome 2 : De la Turquie à la Grèce

Tome 3 : De la Macédoine à la France

 

"dessins simples mais efficaces, personnages attachants, narration facile à suivre mais qui explique bien, sujet d'actualité très bien traité sans parti pris" (Joëlle et Florian)

 

 

"Témoignage touchant - Récit sobre - Dessin simple et expressif. En attente des tomes suivants." (Andrée)

"L'errance d'Hakim, de la Syrie à la France, a une portée universelle. Le déracinement, l'exil, l'arrachement, la reconstruction de soi, si tant est que cela soit possible, sont narrés et dessinés avec précision et sobriété. Un témoignage émouvant à découvrir." (Nadia)

Peau d’homme / Zanzim, Hubert. – Glénat

Sans contrefaçon, je suis un garçon !

Dans l'Italie de la Renaissance, Bianca, demoiselle de bonne famille, est en âge de se marier. Ses parents lui trouvent un fiancé à leur goût : Giovanni, un riche marchand, jeune et plaisant. Le mariage semble devoir se dérouler sous les meilleurs auspices même si Bianca ne peut cacher sa déception de devoir épouser un homme dont elle ignore tout. Mais c'était sans connaître le secret détenu et légué par les femmes de sa famille depuis des générations : une "peau d'homme" !

En la revêtant, Bianca devient Lorenzo et bénéficie de tous les attributs d'un jeune homme à la beauté stupéfiante. Elle peut désormais visiter incognito le monde des hommes et apprendre à connaître son fiancé dans son milieu naturel. Mais dans sa peau d'homme, Bianca s'affranchit des limites imposées aux femmes et découvre l'amour et la sexualité...

 

"graphisme qui peut laisser perplexe au départ mais qui s'avère très réussi, histoire intelligente, subtile, amusante parfois, qui provoque la réflexion" (Joëlle et Florian)

 

 

"Pour l'histoire passionnante mais pas fan du dessin et des couleurs" (Andrée)

 

Penss et les plis du monde / Jérôme Moreau. – Delcourt (Mirages)

A l'aube des temps, Penss, piètre chasseur, passe ses journées à contempler la beauté de la nature. Rejeté par son clan, il est contraint à la survie en solitaire et promis à une mort certaine. Mais au printemps, il arrache à la terre son plus grand secret : tout dans le monde se déplie inéluctablement. Une nouvelle vie commence pour Penss et, il en est certain, un nouvel avenir pour l'humanité...

 

"dessins vraiment biens, propos qui auraient pu être intéressants mais qui peuvent être aussi perçus à l'opposé du message (du genre : si vous êtes moche, vous n'aurez pas de vie !) et qui peuvent être parfois perçus comme machistes" (Joëlle et Florian)

Senso / Alfred. – Delcourt

 

C'est l'histoire de deux inconnus qu'un malentendu met face à face, au beau milieu d'une fête de mariage qui ne les concerne pas. Dans ce vieil hôtel du sud de l'Italie entouré par ce parc immense écrasé de chaleur, et qui semble ne jamais finir, Germano et Elena, un peu à la dérive, s'accrochent l'un à l'autre. Et lentement, se laissent guider par leur désir mutuel de donner, le temps d'une nuit, un sens à leur vie. L'histoire d'une fugue immobile.

"dessins qui donnent envie d'aller en Italie et de se perdre dans le parc de l'hôtel, personnages sympathiques mais fin un peu frustrante et rapide" (Joëlle et Florian)

Visa transit / Nicolas de Crécy. – Gallimard BD

"Je dois partir et vivre, ou rester et mourir" écrit Shakespeare, repris par Nicolas Bouvier en exergue de "L'usage du monde". A l'été 1986, quelques mois après l'accident nucléaire de Tchernobyl, Nicolas de Crécy et son cousin ont à peine 20 ans quand ils récupèrent une Citröen Visa moribonde. Ils remplissent la voiture de livres, qu'ils ne liront pas, ajoutent deux sacs de couchage, des cigarettes... et embarquent pour un voyage qui n'a pas de destination, mais doit les mener le plus loin possible. Ils traversent le nord de l'Italie, la Yougoslavie, la Bulgarie et descendent en Turquie, dans un périple qui les confronte au monde autant qu'à eux-mêmes.

Visa transit : tome 1

Visa transit : tome 2

"dessins sympathiques, époque décrite correspondant à notre propre entrée dans l'âge adulte, histoire plutôt bien menée et dépaysante mais on n'a pas adhéré aux passage" (Joëlle et Florian)

Le voyage d’Abel / Bruno Duhamel, Isabelle Sivan. – Bamboo (Grand angle)

"La vie est un voyage, pas une destination."

A Reclesme, dans un petit village au coeur de la France, Abel vit seul avec son chien, ses deux vaches et ses brebis. Il n'a jamais quitté son village. Pourtant, toute sa vie, il a rêvé de parcourir le monde, et imaginé de lointains voyages. En ce mois de septembre, et ce malgré son âge, Abel a décidé de partir en Ethiopie.

 

"graphisme moderne et agréable, personnage bourru mais attachant, sujet qui touche tout le monde" (Joëlle et Florian)

"Le personnage d'Abel est émouvant dans son désir de voyage lointain, lui qui au final ne quittera jamais la ferme de ses parents. Un attachement obligé à cette terre, à ces paysages qui l'ont vu naître, aux animaux dont il prend soin quotidiennement ? un renoncement personnel ? un désir qu'il ne peut ou veut assouvir ? Toutes ces questions restent à l'esprit du lecteur qui suit Abel sur une année, confronté aux affres du quotidien. Une histoire de vie simple sublimée par des dessins splendides tout en dégradés de bleu et de blanc. Abel ou le voyage immobile ! Un très grand coup de coeur pour cette bande dessinée" (Nadia)

 

 

 

Ajouter un commentaire

Pas de commentaire

Ajouter un commentaire


Toutes les sélections