10 Premiers romans mis en lumière !

Adultes, Lire un livre

Mis en ligne le 26 mars 2021

Club de lecture de Kervenanec : premier trimestre 2021

Les premiers romans ne font pas souvent «La Une » des magazines littéraires (sauf exception !).

Nous avons proposé au Club de lecture de lire dix d’entre eux édités en 2020.

3 de ces romans ont été particulièrement appréciés, reconnaissables à ce pictogramme

3 autres romans nous ont été proposés par Patricia.


Nous espérons que ces 13 recommandations sauront combler vos attentes de lecture.

 

Bénie soit Sixtine / de Maylis Adhémar Paris, Julliard 2020

   Résumé : Sixtine, jeune femme très pieuse, rencontre Pierre- Louis, en qui elle voit un époux idéal, partageant les mêmes valeurs qu'elle. Très vite, ils se marient dans le rite catholique traditionnel et emménagent à Nantes. Mais leur nuit de noces s'est révélée un calvaire, et l'arrivée prochaine d'un héritier, qui devrait être une bénédiction, s'annonce pour elle comme un chemin de croix. Jusqu'à ce qu'un événement tragique la pousse à ouvrir les yeux et à entrevoir une autre vérité.
Bénie soit Sixtine est avant tout l'histoire d'un éveil et d'une émancipation. Entre thriller psychologique et récit d'initiation, ce premier roman décrit l'emprise exercée par une famille d'extrémistes sur une jeune femme vulnérable et la toxicité d'un milieu pétri de convictions rétrogrades.
Un magnifique plaidoyer pour la tolérance et la liberté, qui dénonce avec force le dévoiement de la religion par les fondamentalistes.

 

"Bonne description des dérives sectaires dont on parle peu. Victoire de l'émancipation féminine, avec une quête d'humanité, et un combat pour conquérir sa liberté. L'auteure a été inspirée par sa propre vie" (Patricia)

"Roman très contemporain par le thème, le fondamentalisme religieux qui laisse peu de place aux femmes" (Andrée)

 

Disponibilité du document : ICI

Eau douce / Emezi Akwaeke.- Editions Gallimard 2020 (Collection: Du monde entier)

   Résumé : Ce premier roman à la force narrative enivrante donne à voir une version profondément originale des troubles de la personnalité. Avec une assurance rare et une énergie dévorante, Eau douce explore les abysses de l'être, pose un regard incisif sur les questions d'identité, de sexualité, de folie et d'acceptation de soi, et sonne l'émergence d'une nouvelle voix littéraire, unique et audacieuse.


Disponibilité du document : ICI

Amoureuses / Frédéric Baptiste. - Julliard, 2020

    Résumé : Printemps 1939. Claire est l'épouse d'un riche industriel peu présent et volage. Sa seule joie réside dans les moments passés avec sa fille. Apprenant qu'elle est enceinte, elle quitte la ville pour accoucher loin de chez elle et faire adopter ce bébé non désiré. Dans un univers rural qui lui était jusque-là étranger, elle découvre une autre vie, et fait la connaissance d'une femme, Marthe, la rebouteuse du village. Cette rencontre va la bouleverser au-delà de ce qu'elle aurait imaginé.

Avec ce premier roman lyrique, à la sensualité lumineuse, Frédéric Baptiste aborde le thème de l'émancipation des femmes par l'amour. Pudique et délicat, ce récit inspiré d'une histoire vraie nous plonge au coeur de l'intimité de deux femmes qu'apparemment tout oppose.

 

"C'était à l'époque (1939) où la liberté de la femme était inexistante et les désirs d'indépendance, signes de folie ! Une belle histoire d'amour (vraie) entre deux femmes dont la rencontre était peu probable. Rencontre sensuelle et découverte de l'amour au féminin." (Patricia)

"Beau premier roman, très sensuel. Entre le vaudeville et le jardin d'Eden, la vie de deux femmes amoureuses dans la France d'avant-guerre. L'histoire est vraie, celle des deux arrières grand-mères de l'auteur ; c'est ce qui rend bouleversant ce roman" (Andrée)

"L'Histoire est riche. Les sentiments, les émotions comme le quotidien -bref, la vie - sont très bien décrits. Mais j'ai trouvé le style un peu facile, avec l'impression d'utiliser des clichés, des formules...Du coup, petite déception en refermant le roman." (Pascale)

"Une histoire d'amour improbable dans la bonne société des années 40. Et pourtant, tirée d'une histoire vraie ! Les personnages sont attachants voire émouvants, et le poids de cette société corsetée est bien amené et décrit sans être trop appuyé. Ce roman m'a fait pensé à "Amours" de Léonor de Récond, sur le même thème mais dans un style plus maîtrisé." (Nadia)

 

Disponibilité du document : ICI

Mémoire de soie / Adrien Borne . - Jean-Claude Lattès, 2020

     Résumé : Ce 9 juin 1936, Emile a vingt ans et il part pour son service militaire. C'est la première fois qu'il quitte la magnanerie où étaient élevés les vers à soie jusqu'à la fin de la guerre. Pourtant, rien ne vient bousculer les habitudes de ses parents. Il y a juste ce livret de famille, glissé au fond de son sac avant qu'il ne prenne le car pour Montélimar. A l'intérieur, deux prénoms. Celui de sa mère, Suzanne, et un autre, Baptistin. Ce n'est pas son père, alors qui est-ce ? Pour comprendre, il faut dévider le cocon et tirer le fil, jusqu'au premier acte de cette malédiction familiale.

Ce premier roman virtuose, âpre et poignant, nous plonge au coeur d'un monde rongé par le silence. Il explore les vies empêchées et les espoirs fracassés, les tragédies intimes et la guerre qui tord le cou au merveilleux. Il raconte la mécanique de l'oubli, mais aussi l'amour, malgré tout, et la vie qui s'accommode et s'obstine.

"Un récit sur l'oubli et les secrets de famille. Cette famille murée par le secret. Mais derrière ces silences, on découvre malgré tout, la part des sentiments. La vie continue...et qui persiste !" (Patricia)

"Très beau premier roman. très bien écrit." (Andrée)

"J'ai beaucoup aimé le style : phrases courtes, percutantes, lourdes de silence. Le secret se dévoile petit à petit, au fil des chapitres. Une existence à la "marche ou crève". Le monde de l'élevage des vers à soie est très bien décrit, et se révèle passionnant." (Pascale)

"Très beau livre qui nous fait partager un secret de famille. L'histoire débute en 1936. Emile, le fils de famille, doit effectuer son service militaire. Avant de partir, sa mère lui a donné le livret de famille et c'est là qu'il découvre le secret de sa filiation" (Josiane)

Disponibilité du document : ICI

Laissez-nous la nuit / Pauline Clavière , - Grasset & Fasquelle, 2020

  Résumé : Le destin donne parfois d'étranges rendez-vous. Pour Max Nedelec, la cinquantaine, patron d'une imprimerie en difficulté, tout bascule un matin d'avril , quand des policiers viennent sonner à sa porte. C'est le printemps, une douce lumière embrasse son jardin. Un bordereau perdu, des dettes non honorées, beaucoup de malchance et un peu de triche. La justice frappe, impitoyable. Max Nedelec quitte le tribunal et ne rentrera pas chez lui. Vingt-quatre mois de prison ferme : il s'enfonce dans la nuit. Là-bas, le bruit des grilles qui s'ouvrent et se ferment marquent les heures ; là-bas, on vit à deux dans 9m2 ; là-bas, les hommes changent de nom et se déforment : il y a Marcos, une montagne au coeur tendre avec qui Max partage sa cellule ; Sarko, inquiétant maître qui règne sur la promenade... ; le Serbe qui trafique et corrompt tout ; Bambi, le jeune syrien sous la coupe des puissants ; le trio indomptable qui s'est fait baptiser " la bête " ; et tous celles et ceux qui traversent cet univers parallèle, Françoise, la médecin, les gardiens, l'aumônier puni et le directeur. Dans la nuit se révèlent les âmes : ce premier roman d'une incroyable maitrise nous plonge dans les arcanes d'un monde inversé, avec ses lois propres. Mais il y a aussi une lumière, une tendresse, des passions : un livre saisi entre deux portes, une messe aux lourds trafics, un jeune cousin devenu avocat , Mélodie la petite fille grandie d'un coup, le souvenir doux de l'ancienne passion... Bienvenue aux âmes perdues et retrouvées.

 

Disponibilité du document : ICI

Quand on parle du diable / Joseph Denize . - Paris, Julliard 2020

   Résumé : Dans le Paris de 1917, tandis que la Grande Guerre s'éternise, démons et sorciers se livrent une lutte sans merci pour s'emparer d'un tableau aux pouvoirs terrifiants. Embarqué malgré lui dans cette bataille, le jeune Aimé Grandin n'a que son ingéniosité et sa bravoure pour contrer un déchaînement de forces maléfiques. Fantasmagorie historique au suspense envoûtant, Quand on parle du diable est un roman d'aventures traversé par des personnages réels (Mata Hari, Méliès, Modigliani ou Crowley, célèbre occultiste britannique), qui tourne en dérision l'effroyable attirance de l'humanité pour la barbarie. Une relecture saisissante de ce tournant du XXe siècle, marqué par la découverte de la plus dévastatrice des armes : le pouvoir de l'image. Quand on parle du diable est son premier roman.

Disponibilité du document : ICI

Le Monde du vivant / Florent Marchet . - Stock, 2020 (Collection : La Bleue)

     Résumé : Cet été-là, Solène a quatorze ans et déteste son père, Jérôme. Celui-ci a décidé d'installer sa petite famille loin d'Orléans, dans une ferme biologique où les corvées n'arrêtent jamais. C'est la fin du collège et le début du sentiment amoureux. Solène découvre la sexualité, sa légèreté, ses bouderies, ses audaces. Elle aimerait vivre, et a l'impression que le monde entier l'en empêche. Enfin, surtout son père. Alors que les moissons approchent, un accident survient ; l'équilibre familial est chamboulé. En ce mois de juillet, la vie s'embrase.
Florent Marchet joue sur les émotions de chacun, la solitude de l'existence, sa beauté aussi. Une forme de suspens saisit cette campagne où il fait trop chaud, où les corps sont trop moites, où les gestes sont maladroits et où les malentendus vont croissant, jusqu'au finale.
Un premier roman qui regarde le monde contemporain droit dans les yeux.

"Au début, l'histoire est prenante, avec une vraie ambiance, mais assez vite le côté militant me lasse. L'auteur se répète, tourne en rond et du coup, je perds goût à la lecture" (Pascale)

"J'ai beaucoup aimé ce livre qui se lit facilement. Cet été là, Solène a 14 ans et déteste son père Jérôme qui a décidé d'installer sa famille dans une ferme biologique où les corvées n'arrêtent jamais. Solène découvre la sexualité. Elle aimerait "vivre", mais elle a l'impression que le monde entier l'en empêche. Elle a un petit frère qu'elle juge encombrant, mais l'arrivée de Théo, un jeune homme qui aide dans les fermes contre un logis et le couvert va tout changer au sein de la famille." (Josiane)

 

Disponibilité du document : ICI

J’irai te chercher jusqu’au bout du monde / Shobha Rao . - XO Editions, 2020

    Résumé : Poornima a tout juste seize ans. Après la mort de sa mère, comme toutes les Indiennes de son âge, elle attend que son père lui choisisse un mari. Mais lorsqu'elle rencontre Savitha, jeune femme indépendante et débordante de joie, son horizon s'ouvre enfin. Le village ne lui paraît plus aussi étouffant. Peut-être même, se dit-elle, qu'une autre vie existe, au-delà d'un mariage arrangé... Une vie, pas un enfer. Car Savitha, victime d'un acte d'une cruauté extrême, doit prendre la fuite. Bouleversée, Poornima laisse tout derrière elle pour partir à la recherche de son amie. Son périple l'amènera aux Etats-Unis, dans l'univers abject de la pègre indienne de Seattle. C'est là qu'elles se retrouveront et affronteront l'esclavage sexuel, les mutilations, la captivité. Courageuses, déterminées, elles n'oublieront jamais l'espoir qui les anime. Et finiront par vaincre le pire de la société des hommes.

Un roman bouleversant sur les violences faites aux femmes. Un hymne éblouissant à l'amitié féminine. 

 

Disponibilité du document : ICI

Mangeterre / Dolorès Reyes . - Editions de l’Observatoire, 2020

    Résumé : Un peu sorcière, un peu voyante, celle qu'on surnomme Mangeterre possède un don hors du commun qui implique une responsabilité immense : en avalant la terre qu'elles ont foulée, Mangeterre entrevoit, lors de douloureuses transes, le terrible sort des femmes brutalisées d'Argentine. Dès lors elle est face à un dilemme : doit-elle répondre à l'appel de la terre et tenter de sauver toutes ces femmes en détresse ? Car, très vite, des parents désespérés arrivent des quatre coins du pays pour l'implorer d'utiliser son don, et de retrouver leurs enfants disparues. Mais dans un monde où la violence, la misère et l'injustice font loi, et où les femmes en sont les premières victimes, Mangeterre est sans cesse rappelée à leurs appels à l'aide, à ses visions, à son pouvoir. Et c'est en cherchant, coûte que coûte, la vérité, la délivrance et la rédemption qu'elle tracera sa route si particulière et y retrouvera le sens de l'amour et de la fraternité. Telle une onde de choc, Mangeterre bouleverse et frappe de la première à la dernière page, porté par un réalisme magique ensorcelant et l'écriture lumineuse et brutale de Dolores Reyes, qui parvient à raconter et transcender la douleur de toutes les femmes.


Dolores Reyes est née à Buenos Aires en 1978. Enseignante, féministe, militante socialiste, mère de sept enfants, elle vit à Caseros, dans la province de Buenos Aires, en Argentine. Salué pour sa puissance évocatrice et son engagement littéraire, Mangeterre est son premier roman.

Disponibilité du document : ICI

Le bruit de la soie / Sonia Velton , - Editions de la Loupe (Corps 19) (en 2 tomes) , 2020 ou Editions Préludes, 2020

  Résumé : 1768, Londres. Quand Esther Thorel, l'épouse d'un maître soyeux huguenot, sauve Sara Kemp des griffes d'une mère maquerelle, elle pense accomplir la volonté de Dieu. Mais Sara, loin d'être reconnaissante, se lasse bientôt de sa nouvelle vie de domestique au sein de la grande demeure du quartier de Spitalfields, où retentit la cadence des métiers à tisser. La relation des deux femmes se trouble peu à peu, et Sara se met en tête de découvrir ce qui préoccupe Esther. Car la maîtresse de maison a un secret : elle dessine depuis toujours et rêve que son mari, Elias, la laisse créer des motifs pour ses soieries. Lorsque celui-ci balaye ses projets d'un refus moqueur, Esther va involontairement bouleverser le destin du foyer...

"Dans la même veine que les romans de Tracy Chevalier, l'art de raconter une histoire. J'attends le second roman de cette auteur avec impatience" (Andrée)

"L'auteur a voulu traité de trop de sujets à la fois. Du coup, le récit manque de "liant"" (Pascale)

"Sara (femme de chambre) et Esther, épouse du maître soyeux, vont l'une et l'autre s'émanciper du poids des conventions dans ce Londres du 18ème siècle. Beaux portraits de femmes qui m'ont ému face à la condition humaine et féminine" (Josiane)

Disponibilité du document :

Editions Préludes : ICI

Edition de la Loupe (en gros caractères) :

tome 1

tome 2

Et puis...

3 premiers romans proposés par Patricia :

________________________________________

Avant que j’oublie / Anne Pauly.- Verdier, 2019

"A la mort de son père, sa fille vient faire le tri. Homme violent, alcoolique, mais qui pouvait aussi être attachant, tendre, touchant et attentif.
Un jour arrive une belle lettre d’un ancien amour qui dévoilera la grande sensibilité du père…
Lecture émouvant et drôle, même si la mort est présente dans le récit. En disant ainsi « adieu » à son père, l’auteure arrivera à s’apaiser grâce à l’émotion qu’elle va ressentir."


Prix Livre Inter 2020

Voir la disponibilité du document : ICI



Ce qu’il faut de nuit / Laurent Petitmangin. - Manufacture de livres éditions, 2020

"Le dilemme d’un père face à ses deux fils qu’il élève seul. Il va être perdu entre ses convictions syndicales et son aîné qui arbore les symboles fascistes et traîne avec des militants d’extrême-droite. Histoire de liens forts entre le père et le fils qui semblent ne plus se comprendre, entre les deux frères qui s’aiment mais ne savent pas se le dire, entre trois hommes perdus… Ecriture très fine dans la description des relations et des sentiments ébranlés. Une peinture sociale juste."( Josiane)

Prix Fémina des lycéens.

Disponibilité du document : ICI

 

La mère d’Eva / Silvia Ferreri.- HC Editions, 2020

"Dans une clinique serbe, Eva, 18 ans, va subir une opération qui va lui permettre de changer de sexe, et devenir un homme. Sa mère raconte (monologue) ce chemin difficile depuis l’enfance de sa fille pour y arriver. Elle a vainement tenté de trouver un responsable à ce choix, en quête d’une erreur de sa part, pour enfin l’accepter, guidée par son amour pour sa fille.
Un beau témoignage de tolérance. La mère nous livre ses sentiments sans peur de jugement.
Le sujet est délicat et sensible. L’analyse est fine, d’une écriture simple qui nous permet de comprendre la détresse de cette mère." (Josiane)

Disponibilité du document : ICI

 

-          

 

 

 

 

 

Ajouter un commentaire

Pas de commentaire

Ajouter un commentaire


Toutes les sélections